You are here

La superficie des aires protégées a augmenté de 63% en Guinée Équatoriale, révèle le nouvel Atlas Forestier

Read this blog post in English

Leer esta entrada de blog en español.

Les forêts constituent une composante essentielle de la vie en Guinée Équatoriale, couvrant près de 98% de la superficie totale et procurant des biens et services à des milliers d’équatoguinéens. Malgré ce rôle crucial des forêts, la Guinée Équatoriale jusqu’à un passé récent manquait d’un système d’information adéquat pour appuyer le suivi et la gestion durable de ses écosystèmes.

Le Ministère de l’Agriculture et des Forêts (MAF) en partenariat avec WRI a publié tout récemment l’Atlas Forestier Interactif de la Guinée Équatoriale Version 1.0 qui fournit des informations sur l’utilisation des terres dans le pays au cours des 15 dernières années. En tant que première source d’information accessible dans le secteur forestier en Guinée Équatoriale, l’Atlas Forestier révèle certains résultats encourageants : la gestion des forêts en Guinée Équatoriale s’est améliorée au cours des dernières années, matérialisée par une augmentation de la superficie des aires protégées et une diminution de celle des concessions forestières.

L’Atlas Forestier Interactif de la Guinée Équatoriale

L’Atlas Forestier est un système d’information qui combine l’utilisation de la télédétection, les Systèmes d’Information Géographique (SIG) et les vérifications de terrain pour le suivi et la gestion des forêts en Guinée Équatoriale. A travers la combinaison des applications de cartographie interactive, de visualisation de données, les rapports analytiques, le renforcement des capacités et la sensibilisation, l’Atlas Forestier fournit aux utilisateurs des informations actualisées, précises et harmonisées sur l’état des forêts en Guinée Équatoriale. Il présente les principales catégories d’utilisation des terres – concessions forestières, aires protégées, forêts communautaires et parcelles forestières – sur une plateforme unique, y compris les zones de superposition. Disposant d’une image complète du secteur forestier en Guinée Équatoriale, le gouvernement et autres décideurs seront mieux outillés pour promouvoir une gestion durable des forêts.

Lancer L’Atlas Forestier Interactif de la Guinée Équatoriale

Trois Résultats Majeurs de l’Atlas Forestier Version 1.0

La première version de l’Atlas couvre 15 années d’allocation des terres en milieu forestier. Les données révèlent trois résultats majeurs dont certains démontrent des progrès importants dans le cadre de la gestion durable des forêts.

  • Augmentation de la Superficie des Aires Protégées et Diminution de Celle des Concessions Forestières: Entre 1997 et 2013, la superficie totale des aires protégées a augmenté de 392,023 hectares (63%) tandis que celle des concessions forestières – superficie attribuée pour l’exploitation des grumes – a diminué de 930,000 hectares (56%). Une partie de ce changement est due au récent boom pétrolier ayant entrainé une diversion de l’économie des activités d’exploitation forestières. Cela reflète également des changements politiques – notamment la mise en œuvre du Code Forestier de 1997 et la Loi sur les Aires Protégées de 2000 – qui a conduit à un aménagement forestier moins centré sur l’exploitation du bois per se, mais davantage sur une gestion durable des ressources forestières dans son ensemble.

  • Diminution de la Superficie de Superposition entre Concessions Forestières et Aires Protégées: La superficie des zones ou les aires protégées et les concessions se superposent a diminué significativement au cours de la dernière décennie. Entre 2002 et 2013, cette superficie a diminué de 129,816 hectares à 11,234 hectares due à la conversion des zones de superposition en aires protégées. Ces aires protégées, lorsque activement gérées, permettent de sécuriser ces précieuses forêts pour les générations futures.

  • Les Entreprises Étrangères Exploitent la Majorité des Concessions Forestières: En Juillet 2013, il y avait 11 sociétés d’exploitation forestière opérant sur 48 concessions forestières en Guinée Équatoriale. Les ressortissants de Malaisie, Liban, Corée et Chine détenaient les plus grandes parts dans ces sociétés, et les ressortissants Équatoguinéens positionnés comme partenaires de haut niveau comme requis par la loi. Seuls les petits permis d’abattage étaient exclusivement réservés aux ressortissants Équatoguinéens.

Des Progrès Importants vers la Transparence

A la lecture de l’Atlas Forestier Interactif de la Guinée Équatoriale il en ressort que les terres officiellement attribuées à l’abattage ont diminué au cours des 15 dernières années – démontrant des progrès dans le sens de la conservation des forêts pour les générations futures. La production de l’Atlas Forestier constitue en elle-même une avancée significative. En effet, l’Atlas Forestier est la première plateforme de données accessibles dans le secteur forestier en Guinée Équatoriale, représentant ainsi un grand pas vers la transparence, la coordination et l’accessibilité des informations pour toutes les parties prenantes.

MAF et WRI entendent actualiser de façon régulière l’Atlas Forestier ainsi que renforcer les capacités des parties prenantes pour une meilleure utilisation de ces informations en vue de produire des résultats positifs sur le terrain. Disposant des informations actualisées et transparentes, la Guinée Équatoriale peut s’appuyer sur ce progrès pour mieux gérer ses forêts.

Share

Add new comment

Stay Connected

Sign up for our newsletters

Get the latest commentary, upcoming events, publications, maps and data. Sign up for the biweekly WRI Digest.